David Shrigley et Ruinart présentent leurs « Unconventional Bubbles »

Posted On By admin

En 2020, Ruinart invite l’artiste britannique David Shrigley a apposé sa vision singulière sur une Maison qui ne l’est pas moins. Dans le cadre de sa réinterprétation artistique intitulée Unconventional Bubbles / Bulles Singulières, il conçoit une œuvre en édition limitée pour servir d’écrin à un jéroboam de Blanc de Blancs, l’emblème du goût Ruinart. 30 exemplaires signés numérotés sont mis en vente au prix de 3 500 €. Chacun des 30 coffrets est numéroté et signé par l’artiste. Il s’orne d’un damier reprenant l’un des dessins créés par l’artiste pour la Maison.

Objet de collection, ce coffret en édition limitée contient un jéroboam dont le décor a également été réinterprétée par David Shrigley. C’est la première fois qu’un artiste intervient directement sur l’emblématique flacon Ruinart, dont la forme est héritée du 18ème siècle. Objet fonctionnel, le coffret se métamorphose en seau à champagne au moment de la dégustation : sa base peut accueillir de la glace pour rafraîchir les cuvées de la Maison.

Dissimulant le flacon, le motif noir et blanc se pare de bulles rebelles renfermant des affirmations si caractéristiques du travail de David Shrigley. Toutes sont véridiques ! Elles révèlent la face cachée de la production des vins de Champagne, le savoir-faire et la relation à la nature qui l’ont tant marqué lors de ses visites à Reims et dans le vignoble. L’artiste assemble les opposés pour mieux en souligner la complémentarité indispensable dans la réalisation des cuvées de la Maison : le soleil et la pluie, les abeilles et les vers de terre, les humains et les levures, l’air et le sol. Elles se répondent pour former la succession d’actions qui s’associent ensuite dans le flacon.

David Shrigley a décidé d’utiliser un jéroboam en raison de sa capacité de conservation exceptionnelle. Comme le rapport oxygène/volume du vin dans un jéroboam est divisé par quatre par rapport à une bouteille classique, le vin vieillit moins vite et exprime plus de complexité, de fraîcheur et de diversité aromatique. De plus, le champagne en jéroboam développe plus d’arômes de maturation (toast, arômes grillés, amandes grillées), et plus de corps en bouche, ce qui lui donne un caractère plus soyeux. Le potentiel de garde de ces grands formats est également particulièrement bon.

Photos © fournies par Ruinart.

Par Emmanuel Lupé

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *